Sorti il y a un an sur PS 4, voici qu’est arrivé ce mois-ci sur PC l’intrigant Everybody’s Gone to the Rapture. Qui est donc un jeu mi contemplatif mi aventure qui propose une très originale, et très belle, vision d’un monde post-apocalyptique. Ici point de guerre mondiale ni de mutants ou de zombies, l’apocalypse vient tout juste d’avoir lieu et l’on se retrouve simplement dans un petit village anglais des années 80 où toute la population a mystérieusement disparu.

Le joueur va donc évoluer dans des décors finement ciselés dans lesquels il devra trouver des indices pour comprendre ce qui est arrivé, en remontant peu à peu le fil des derniers jours vécus par les habitants de Yaughton Valley. Et ainsi percer le mystère derrière cette fin du monde.

Une expérience vidéoludique d’un genre peu commun, même si le principe est en fait lui assez fréquemment utilisé dans nombre d’autres jeux. Il y a en effet beaucoup d’exemples dans Fallout de décors évoquant des évènements passés, scènes contribuant muettement à laisser le joueur imaginer ou deviner les choses. Bien sûr dans un RPG orienté action comme l’est devenu Fallout, ce type de narration n’est pas ce que l’on voit le plus (sauf en regardant bien les détails du décor), et encore moins ce qui compte le plus pour avancer dans le scénario, mais pour ceux d’entre vous appréciant ce style particulier, Everybody’s Gone to the Rapture vaut certainement le détour.

Pour plus d’informations sur le jeu, voyez cette page sur Steam et le site officiel.

 

Commentaire(s)